L’acronyme URL (uniform resource locator : localisateur de ressources uniformes) est un format de nommage universel, une adresse qui désigne une ressource sur Internet. C’est par ce moyen qu’un navigateur peut récupérer auprès du serveur distant un contenu demandé par un internaute.

1. Supprimer les mots inutiles de l’URL

Vous devez supprimer les mots qui n’ajoutent pas de sens à l’URL, pour des raisons de lisibilité. Il s’agit de mots comme “que” ou “et”. La principale chose à retenir est que, même si vous pouvez supprimer certains mots supplémentaires, assurez-vous que l’URL reste lisible par les humains.
Non seulement cela les aidera à comprendre ce qu’ils regardent, mais cela rendra le site plus digne de confiance.

2. Utiliser des mots-clés pertinents dans l’url

Les mots-clés sont l’un des moyens par lesquels les moteurs de recherche et les utilisateurs recueillent des informations sur une page web et son contenu. Il est donc important d’inclure un ou deux mots-clés pertinents dans l’URL. Ils seront d’autant plus utiles qu’ils correspondent au contenu de la page. N’oubliez pas d’inclure des mots clés dans votre balise titre et votre méta-description.

3. URL facile à lire

L’URL étant lue par les moteurs de recherche et les humains, il est important qu’elle ait un sens. Votre URL doit pouvoir indiquer au lecteur ce qu’il trouvera s’il choisit de cliquer dessus.

4. Utiliser des traits d’union simples et évitez les traits de soulignement

Pour séparer les mots d’une URL, vous pouvez utiliser des traits d’union simples. Cela contribuera à la lisibilité globale de l’URL, la rendant plus facile à comprendre pour les humains et les moteurs de recherche.

5. URL similaire au titre de la page

Faire correspondre l’URL au titre permet d’atteindre un objectif centré sur l’expérience utilisateur. C’est également la raison pour laquelle de nombreux experts suggèrent que le titre de la page et le titre visible correspondent.

6. Supprimer les signes de ponctuation inutiles

Non seulement ils sont difficiles à lire, mais ils risquent également de casser les navigateurs web ou les crawlers. Les caractères alphanumériques sont autorisés et quelques caractères spéciaux sélectionnés n’ont pas besoin d’être encodés lorsqu’ils sont inclus dans une URL. Les meilleures pratiques consistent simplement à exclure la ponctuation lorsqu’elle n’est pas totalement nécessaire.

A savoir :

  • la virgule (,)
  • le point-virgule (;)
  • la barre verticale (|)
  • la barre oblique (/)
  • le signe de pourcentage (%)
  • l’astérisque (*)
  • l’arobase (@)

7. Longueur de l’URL

En général, les URL courtes sont préférables aux longues. Si votre URL compte déjà 50 ou 60 caractères, c’est parfait, mais si elle en compte plus de 100, il est probablement possible de la raccourcir. Ce problème n’est pas lié aux moteurs de recherche, mais à l’expérience de l’utilisateur. Les URL courtes sont plus faciles à partager et plus esthétiques.